AccueilActualités
🍪
Cookies...En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites.

Bilan sur la réouverture des restaurants post-Covid

Le 14 mars dernier tous les commerces non indispensables et notamment les bars, cafés et restaurants furent contraints de fermer leurs portes en raison de la crise du Covid-19. 

L'arrêt de l’activité a mis en grande difficulté financière de nombreux établissements. C’est près de 25 % des restaurants qui sont menacés de fermeture définitive. 

Malgré les aides accordées par l’Etat comme l'accès au fonds de solidarité, la crise du Covid-19 a réellement impacté l’économie du secteur.

C’est seulement deux mois et demi plus tard, le 2 juin que les établissements ont pu rouvrir. Sous certaines conditions et avec un protocole sanitaire strict, la filière fut la dernière à pouvoir reprendre son activité.

Les conditions de réouverture des restaurants furent définies en fonction des zones dites vertes ou oranges. 

Les établissements en zone verte ont pu accueillir la clientèle en terrasse comme à l'intérieur et quant à ceux en zone orange, comme à Paris et en Île-de-France, seules les terrasses étaient autorisées. C’est à compter du 15 juin que l’Île-de-France est passée en zone verte. 

Un bilan contrasté pour l’Île-de-France : 

C’est avec une grande impatience, que consommateurs et directeurs de restaurants auront attendu ce jour. De façon majoritaire, les établissements se sont organisés pour une réouverture dans les meilleures conditions.

Néanmoins, certains ont décidé de rester fermés afin de ne pas travailler à perte. En effet, les différents gestes barrières sont des mesures particulièrement contraignantes. La distance imposée entre les tables diminue la capacité d'accueil d’un restaurant et ne permet pas à tous les établissements d’être rentables.

Comment se porte la profession un mois après la réouverture ? Les clients sont-ils au rendez-vous? 

Les premiers jours étaient favorables à la réouverture des bars et restaurants en Île-de-France. Le soleil était au rendez-vous tout comme les clients. Impatients de se retrouver et partager un moment de convivialité, les franciliens se sont rejoints en terrasse. 

La Ville de Paris a également autorisé les établissements à élargir leurs terrasses sur les trottoirs et zones piétonnes. 

Le temps a joué un rôle déterminant dans cette reprise, si les premiers jours étaient favorables à la réouverture, la météo ne fut pas forcément clémente par la suite.

Le bilan du mois de juin est assez variable d’un établissement à l’autre.

Malgré un soutien et une solidarité de la part de nombreux clients, la reprise de la filière est mitigée. 

Selon Zenchef, les réservations ont diminués de 53% en Île-de-France comparé au mois de juin de l’année précédente. 

Il est certain que le chômage partiel, les gestes barrières ainsi que le protocole sanitaire sont d’autant de contraintes pour la restauration. 

Également, le télétravail, toujours d’actualité pour de nombreuses entreprises représente un manque à gagner pour les restaurants qui font le plus gros de leur chiffre d’affaires au déjeuner. 

De plus, l’absence de touristes est également une préoccupation.  

Les habitués sont de retour dans leurs restaurants favoris mais c’est sans compter sur la clientèle économique ainsi que sur les touristes. 

Les personnes âgées manquent également à l’appel tout comme les personnes souhaitant limiter leurs déplacements car inquiètes face à cette pandémie. 

En effet, plus d’un français sur quatre estime qu’il se rendra au bar et au restaurant moins souvent qu’avant.

Quant à la fréquentation du mois de juillet dans les restaurants, l’incertitude plane encore. 

Malgré ces temps difficiles, les restaurateurs et les clients partagent tous la même joie de se retrouver.  

Vers une reprise progressive :

La crise du Covid-19 a drastiquement modifié les habitudes des consommateurs. 

En effet, pour beaucoup, la crise a révélé une réelle prise de conscience.

Ainsi, pour répondre aux besoins des clients, les commerçants ont dû s’adapter et proposer des offres cohérentes avec les attentes des consommateurs. 

Grâce à la technologie du QR code, les restaurateurs ont pu proposer un menu sans contact aux clients. Le digital joue à présent un rôle déterminant et afin de palier à la crise et récupérer des bénéfices, les établissements ont mis en place de nombreuses solutions. 

Par exemple, la vente à emporter, la livraison ainsi que le click & collect sont des solutions qui permettent aux restaurants de diversifier leurs services ainsi que leurs revenus via le digital. 

Des offres qui améliorent l'expérience client et qui augmentent le panier moyen. 

Par exemple, en fonction de l’établissement, la solution Skeat permet d’augmenter de 18% le panier moyen et 35% la productivité du personnel. Des statistiques non négligeables qui permettent une hausse du chiffre d’affaires

Scanner c'est bien, Skeater c'est mieux !

La seule solution digitale globale via QR code pour le secteur des Cafés, Hôtels & Restaurants.

Menu digital, Service en chambre et à table, Click & Collect, Vente à emporter, Livraison.

À partir de 12,99€/mois

Suivez-nous

instagramfacebooklinkedin

2019 Skeat® - Tous droits réservés